communiqué de presse

Aller en bas

communiqué de presse

Message  julius le Mar 17 Fév - 15:13

Communiqué de Presse



Pantin, 16 février 2009



La CFDT s’inquiète de l’avenir du secteur des casinos jeux et recherche des dispositifs concrets dans l’intérêt des salariés (18 600 emplois directs).



Les syndicats CFDT, CFTC et CGC et le patronat ont adressé une lettre commune au ministère de l’Intérieur en octobre 2008. C’est une première !

La CFDT et la CFTC ont été reçues le 5 février 2009.



L’objectif de la démarche était de pousser l’Etat à prendre conscience des conséquences de la crise économique sur l’ensemble des casinos-jeux de France.

En effet, cette crise percute de plein fouet les entrées dans les espaces de jeux de tables et de machines à sous (- 15%) avec un produit brut des jeux en baisse de l’ordre - 10%. La situation aujourd’hui demeure très préoccupante.

D’où deux priorités largement soutenues par les salariés de différents casinos de France, pétitions à l’appui remises au ministre :

- sauver les emplois des salariés de la branche, contrairement à ce que disent certains détracteurs, le risque est bien réel, les chiffres de l’activité le démontrent ;

- permettre de dégager des marges de manœuvre pour donner du pouvoir d’achat supplémentaire par des augmentations de salaire.



L’entretien avec M. Pierre-André Peyvel du Cabinet du ministère de l’Intérieur a permis de se mettre d’accord sur des avancées tangibles :

- réactualisation du barème du prélèvement progressif sur les jeux pour tenir compte de l’érosion et la séparation fiscale des machines à sous et jeux traditionnels ;

- assouplissements réglementaires : désormais plus besoin d’autorisation pour augmenter son parc de machines à sous

- modulation des horaires de fermeture en respectant l’ouverture d’un jeu de table au minimum ;

- possibilité d’organiser des tournois en dehors des casinos (négociations à venir privilégiant l’emploi des salariés des casinos) sur le territoire de la commune du casino ;

- engagement de solliciter les maires pour alléger les cahiers des charges des casinos en faveur des communes d’implantation. Dès aujourd’hui une commission est mise en place pour examiner la situation des communes.



Par ailleurs à propos des 350 emplois menacés du casino de Divonne-les-bains, le ministère recevra le Député Maire pour revoir les problèmes liés à son cahier des charges, et rechercher les solutions pour sortir de l’impasse.



Et maintenant !

Une rencontre est programmée avec le patronat courant mars afin de traduire les avancées obtenues sous forme de contreparties pour les salariés comme les patrons s’y sont engagés dans la lettre commune du 21 octobre.



La CFDT rappelle que la situation actuelle demande un engagement de toutes les parties pour sauver les métiers des casinos- jeux durement touchés par la crise.



Les annonces faites par le cabinet du ministère de l’Intérieur doivent être confirmées par le ministère du Budget, la CFDT et la CFTC demandent à être reçues à Bercy dès que possible.
avatar
julius
Admin

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 28/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://casino.123.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: communiqué de presse

Message  David ROUSSET le Mer 18 Fév - 13:25

Etrange comme les visions diffèrent avec le compte-rendu du rendez-vous de FO auprès du même Ministère le 7 janvier dernier.



Pour mémoire:


"FO reçue aux Ministères du Budget et de l'Intérieur (07/01)

par David ROUSSET le Lun 12 Jan - 1:33
Bonjour à tous,


(...)

2) Rendez-vous au Ministère de l’Intérieur à propos des futures modifications à la réglementation des jeux :

Dans la foulée du rendez-vous au Ministère du Budget, nous nous sommes rendus au Ministère de l’Intérieur où nous avons été reçus par Mr PEYVEL, membre du Cabinet de Mme Alliot-Marie en charge des casinos.

En introduction, nous avons précisé que l’actuelle réglementation des jeux a déjà été modifiée en 2007. A l’époque, le projet d’arrêté Sarkozy avait soulevé une grande inquiétude chez les employés car il prévoyait initialement :

- la fermeture des salles de JT à des heures différentes de la fermeture des casinos
- une généralisation de la polyvalence
- le remplacement progressif des JT par leur version électronique

Suite à la grève du 31 décembre 2006, une concertation avec le Ministère avait entraîné le retrait de ces dispositions et un point d’équilibre entre les exigences patronales et les revendications des employés avait été trouvé. Or, les casinotiers cherchent aujourd’hui à briser ce statu quo en réintroduisant ces mesures inadmissibles. Nous avons donc rappelé au Ministère notre opposition absolue à ces mesures et l’avons mis en garde contre les réactions que ne manquerait pas d’entraîner le retour de ces mesures.

Mr PEYVEL nous a répondu qu’il avait en effet été sollicité par les patrons de casinos et par la CFDT, la CGC et la CFTC sur plusieurs points dont:

- la possibilité de fermer les JT avant la fermeture du casino
- l’autorisation de n’exploiter les casinos que de façon saisonnière

Mr PEYVEL nous a également informés d’un projet permettant aux casinotiers d’obtenir plus facilement des MAS. Il s’agirait de définir un nombre maximal de MAS par casino qui serait fonction du nombre de tables de JT (50 MAS pour 1 table et 25 MAS par table supplémentaire).

Nous avons attiré l’attention de Mr PEYVEL sur la complexité de ce dispositif. S’agit-il en effet des tables de JT exploités réellement ou théoriquement. On sait en effet que beaucoup de casinos sont censés exploiter des tables de jeux mais ne les ouvrent pas faute d’embaucher suffisamment de personnel. Sur ce point, Mr PEYVEL a reconnu les difficultés pratiques et nous a précisé que le décompte des tables se ferait de façon hebdomadaire avec modulation ce qui ne nous a pas empêchés de rester sceptiques.

A propos d’un éventuel retour à la saisonnalité, Mr PEYVEL nous a indiqué que le Ministère n’entendait pas s’impliquer sur cette question qui ne concerne que les casinotiers et les communes avec lesquelles ils négociant les cahiers des charges. Naturellement, nous lui avons indiqué notre opposition totale à une telle mesure qui n’existe plus depuis que les MAS ont été introduites en France.

Enfin, Mr PEYVEL a reconnu que les casinotiers réclamaient fortement la généralisation de la polyvalence. Nous lui avons donc rappelé que, en 2007, le Ministère avait renvoyé cette question à une négociation de branche avant toute modification de la réglementation. Or, cette négociation n’a pas abouti car les employeurs parient sur l’aide du Ministère pour autoriser la polyvalence tous azimuts. Nous avons donc invité le Ministère à rester sur la position qui était la sienne en 2007 et à attendre que les partenaires sociaux se soient préalablement mis d’accord. Pour FO, la polyvalence est avant tout un sujet d’ordre social et ce domaine ne relève pas du Ministère de l’Intérieur mais du dialogue social. Par ailleurs, nous sommes opposés à la généralisation de la polyvalence qui permettrait aux employeurs de supprimer des emplois et de dégrader d'avantage les conditions de travail."
avatar
David ROUSSET

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 12/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum