Casino de Montrond les Bains

Aller en bas

Casino de Montrond les Bains

Message  thecrow le Sam 19 Déc - 8:52

Salut à toutes et tous.
J'aimerais avoir des infos sur le casino de Montrond.
Est-ce que le nouveau casino prend forme sur les papiers ?
Qu'en est-il du nouveau cahier des charges ?
Et toutes les infos possibles ?
D'avance merci
Salutations

thecrow

Nombre de messages : 20
Age : 51
Date d'inscription : 28/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau casino

Message  ROSE le Sam 19 Déc - 11:55

Bonjour,

Voici 2 réponses du NET : Bonne lecture !

Un nouveau Casino à Montrond !
mardi 8 septembre 2009, à 14:22
« Si on veut récolter du blé, il faut le semer ». Le maire de Montrond-les-Bains est avant tout fils de paysan comme il aime à le rappeler. Mais il est surtout un visionnaire... Il a osé construire Les Iléades, ce superbe complexe de loisir et de vitalité. Le voilà maintenant qui veut déménager le Casino, ancré depuis des décennies au carrefour de la RN 82 et de la RN 89 face au pape de la gastronomie forézienne, Gilles Etéocle.

Visionnaire, Claude Giraud a compris qu'il était temps de donner un second souffle à son casino. Mais il a surtout compris qu'il fallait imaginer aujourd'hui ce que seraient les établissements de jeux de demain. « Je suis un incorrigible optimiste, mais je garde les pieds sur terre », dit Claude Giraud, qui sait parfaitement s'entourer de conseils et de compétences qui dépassent largement le cadre de nos frontières. Comme il l'a d'ailleurs fait pour les Iléades.

Si Claude Giraud mise sur son casino, c'est parce qu'il sait mieux que quiconque que c'est une manne pour la commune. Voire une rente. En 2007, le groupe Joa a versé plus de 2,5 millions d'euros dans les caisses de la ville. C'est énorme. Certes, un peu moins en 2008, crise oblige. C'est sans doute ce qui a créé le déclic chez Claude Giraud, qui espère bien à terme, rafler le jackpot avec cette fameuse taxe sur les jeux, une fois son nouvel établissement sorti de terre.

Mais l'affaire n'est pas simple à mener. Ce qui est certain en revanche, c'est qu'elle tombe à pic. Car le casino, géré par Joa Groupe, arrivait à la fin de son contrat, après 8 années d'exploitation. Un appel d'offres avait même été lancé, comme le prévoient les textes, permettant à un nouvel exploitant de se manifester. Mais avec ce nouveau projet, voté à l'unanimité par la municipalité, Claude Giraud a dû mettre fin à la procédure pour « motif d'intérêt général », dans l'attente d'en relancer une autre, avec un cahier des charges qui intégrera désormais la construction d'un nouvel établissement de jeux. Le futur casino passera alors de 1 500 à 3 000 m2, avec à la clé, de nouvelles activités de loisirs et de restauration. Et après 20 ans d'exploitation, le bâtiment deviendrait propriété de la commune.

Le dossier semble donc bien ficelé, si l'on en croit Claude Giraud qui n'a pas hésité à faire appel à des experts parisiens. Désormais, la municipalité doit relancer son nouvel appel d'offres qui lui permettra de trouver d'ici octobre 2010 le futur délégataire. Celui-ci aura 24 mois pour construire ce nouveau temple du jeu. Avec un tel projet, la concurrence risque d'être rude entre les différents groupes qui ne voudront sans doute pas laisser passer pareille occasion.

« Si on dort et si tout le monde dort, on est mort », dit Claude Giraud, qui a désormais bien plus d'une longueur d'avance sur les autres

Bientôt un nouveau casino à Montrond les Bains

La municipalité souhaite implanter un nouveau temple dédié aux jeux, au cœur de son pôle loisirs, près du parc thermal. Un projet ambitieux qui serait financé en totalité par le futur exploitant.

« Si on veut récolter du blé, il faut le semer ». Le maire de Montrond-les-Bains est avant tout fils de paysan comme il aime à le rappeler. Mais il est surtout un visionnaire... Il a osé construire Les Iléades, ce superbe complexe de loisir et de vitalité. Le voilà maintenant qui veut déménager le Casino, ancré depuis des décennies au carrefour de la RN 82 et de la RN 89 face au pape de la gastronomie forézienne, Gilles Etéocle.

Visionnaire, Claude Giraud a compris qu'il était temps de donner un second souffle à son casino. Mais il a surtout compris qu'il fallait imaginer aujourd'hui ce que seraient les établissements de jeux de demain. « Je suis un incorrigible optimiste, mais je garde les pieds sur terre », dit Claude Giraud, qui sait parfaitement s'entourer de conseils et de compétences qui dépassent largement le cadre de nos frontières. Comme il l'a d'ailleurs fait pour les Iléades.

Si Claude Giraud mise sur son casino, c'est parce qu'il sait mieux que quiconque que c'est une manne pour la commune. Voire une rente. En 2007, le groupe Joa a versé plus de 2,5 millions d'euros dans les caisses de la ville. C'est énorme. Certes, un peu moins en 2008, crise oblige. C'est sans doute ce qui a créé le déclic chez Claude Giraud, qui espère bien à terme, rafler le jackpot avec cette fameuse taxe sur les jeux, une fois son nouvel établissement sorti de terre.

Mais l'affaire n'est pas simple à mener. Ce qui est certain en revanche, c'est qu'elle tombe à pic. Car le casino, géré par Joa Groupe, arrivait à la fin de son contrat, après 8 années d'exploitation. Un appel d'offres avait même été lancé, comme le prévoient les textes, permettant à un nouvel exploitant de se manifester. Mais avec ce nouveau projet, voté à l'unanimité par la municipalité, Claude Giraud a dû mettre fin à la procédure pour « motif d'intérêt général », dans l'attente d'en relancer une autre, avec un cahier des charges qui intégrera désormais la construction d'un nouvel établissement de jeux. Le futur casino passera alors de 1 500 à 3 000 m2, avec à la clé, de nouvelles activités de loisirs et de restauration. Et après 20 ans d'exploitation, le bâtiment deviendrait propriété de la commune.

Le dossier semble donc bien ficelé, si l'on en croit Claude Giraud qui n'a pas hésité à faire appel à des experts parisiens. Désormais, la municipalité doit relancer son nouvel appel d'offres qui lui permettra de trouver d'ici octobre 2010 le futur délégataire. Celui-ci aura 24 mois pour construire ce nouveau temple du jeu. Avec un tel projet, la concurrence risque d'être rude entre les différents groupes qui ne voudront sans doute pas laisser passer pareille occasion.

« Si on dort et si tout le monde dort, on est mort », dit Claude Giraud, qui a désormais bien plus d'une longueur d'avance sur les autres.

« Il y a des opportunités comme celle-ci qu'il faut savoir saisir... »

Joa Groupe compte 20 casinos en France, dont celui de Montrond-les-Bains, le second du groupe, juste derrière Antibles-la-Fiesta. L'annonce de la construction d'un nouvel établissement à Montrond n'inquiète pas la direction : « C'est un choix de la ville et nous répondrons bien sûr à l'appel d'offres, affirme le directeur, M. Forest, car il faut aller de l'avant ». « Les casinos de demain seront multi-activités, affirme-t-il. Les jeux seront de plus en plus virtuels, plus interactifs ; on jouera en groupe sur des machines reliées entre elles, avec des jackpots toujours plus gros. Ce sera des lieux de rencontres plus sympas, plus décontractés, plus ludiques, avec des machines plus simples d'utilisation. Ce que nous voulons, c'est développer la convivialité ; c'est le parti pris de notre groupe ».

source : www.leprogres.fr Frédéric Paillas 30 Aout 2009
avatar
ROSE

Nombre de messages : 10
Age : 49
Localisation : URIAGE
Date d'inscription : 14/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum